Les Vendanges de l'Autobus

.

Lil en coulisse.

La vie est un plateau. La vie est un théâtre:
Des milliers de Pierrots, des millions d'Arlequins,
Avec le bruit de fond incessant des sequins,
Et partout l'on rejoue Antoine et Cléopâtre.

Pendant que s'égosille un méchant écolâtre,
Des eunuques refont leurs petits jeux mesquins.
Crapeaux buffles encor, grossissent des faquins
Dans le vertige fou du profit opiniâtre.

Au milieu des fauteuils vaquent les figurants,
Dans un chaos de mots, scénarios aberrants,
Emportés par le flot d'un orchestre complice.

C'est dans la salle enfin que tient toute l'action.
Dans les plis du rideau, sagesse ou perversion,
Observateur muet, l'Oeil demeure en coulisse.
.

Retour à l'accueil des Vendanges de l'Autobus

Retour au menu général

© Vincent Herelle 2016