Poèmes de jeunesse

.

Ne me plaignez pas !

Ne me plaignez pas !
Quand je vous dis que je suis seul,
Sans un cur où poser ma peine,
Un roi noir privé de sa reine,
La routine comme un linceul.

Ne me croyez pas !
Quand je vous dis que c'est lassant
D'attendre en espérant que vienne
Celle enfin qui se voudrait mienne,
Fureur sombre brûlant mon sang.

Ne soupirez pas !
Quand j'évoque un destin trop sage
Qui ignore le feu futile,
Et s'allonge tant, inutile,
Sans goûter aux joies de passage.

Je ne me plains pas.
Dans votre merveilleux repas,
Il manque un goût qui vous obsède,
Un parfum que, moi, je possède
Et que vous ne connaissez pas :

La saveur douce et âcre de l'échec.
.

Retour à l'accueil des poèmes de jeunesse

Retour au menu général

© Vincent Herelle 2016