Révolution et Empire

. .

La Règle “JOMINI”– Listes d'Armées

Liste D : Russie

.


Voici les listes d'armées pour ce ou ces pays.
.
Histoire.
Face aux victoires de la France révolutionnaire, le tsar Paul Ier entre en guerre contre la France en tant que membre de la deuxième coalition avec la Grande-Bretagne, l'Autriche, le royaume de Naples, le Portugal et l'Empire ottoman. Elle s'empare des îles ioniennes sous domination française et y rétablit la souveraineté turque. En Italie ; une armée de 18 000 Russes et de 40 000 Autrichiens commandée par Souvorov contraint les Français à se retirer d'Italie et de Suisse. Il ne peut néanmoins envahir la France, battu par Masséna en Suisse. En Hollande, le général Brune contraint les Austro-Russes à déposer les armes. Paul Ier se retire de la coalition. En 1800, il change de camp et se rapproche de la France, considérant la prise du pouvoir par Bonaparte comme un gage de stabilité, chassant les émigrés de Milan. Avec la Prusse, le Danemark et la Suède, il adhère à la Ligue des Neutres. Dans la nuit du 24 mars 1801, Paul est assassiné dans sa chambre du palais Saint-Michel par un groupe d’ex-officiers, sans doute stipendiés par le gouvernement britannique.

De 1801 à 1804 ; son fils et successeur Alexandre Ier se contente d'observer les événements et la montée en puissance de Napoléon Ier. L'exécution du duc d'Enghien, enlevé en territoire badois par des troupes françaises, le fait basculer dans le camp des ennemis de Napoléon Ier. En 1805, Alexandre Ier s'engage dans la Troisième Coalition et prend la tête de l'armée russe. Ce sera la défaite d'Austerlitz. En 1807, avec la Quatrième Coalition, il intervient pour aider la Prusse envahiemais subit des défaites le 8 février à Eylau et le 14 juin à Friedland. Vaincu, il signe le traité de Tilsit et devient, contre son gré, l'allié de la France. Alexandre tourne alors ses ambitions vers le nord et déclare la guerre à son ancienne alliée la Suède. Par le traité de Fredrikshamn qui met fin à cette guerre, il s'empare de la Finlande. C'est ensuite la guerre russo-turque de 1806-1812 qui lui donne la Bessarabie qui regroupe la Moldavie et la Valachie. En 1809, tenu par le traité de Tilsit, il n'intervient pas dans l'affrontement entre la Cinquième Coalition menée par l'Autriche et l'Angleterre contre l'Empire français.

En 1812, Alexandre Ier met fin au blocus continental de l'Angleterre qui lui avait été imposé par Napoléon et se dresse contre la politique polonaise de l'empereur des Français. Ce sera la campagne de Russie. qui tourne au désastre pour la Grande Armée, puis la campagne d'Allemagne de 1813 et celle de France de 1814. Les troupes russes entrent en 1814 dans Paris. En septembre 1815, il est à l'origine de la Sainte-Alliance signée entre la Russie, la Prusse, et l'Autriche, destiné à faire régner l'ordre en Europe. Ce pacte perdurera jusqu'à sa mort en 1825.
.

D1- De 1780 à avant 1811


D2- 1811 – 1815 - Après la réorganisation de Barclay de Tolly


D3- De 1815 à 1833


D4- Après la réforme de 1833 et la Guerre de Crimée (1854-1856)


D5- Après la Guerre de Crimée (après 1856)

.

.

Retour à la liste des listes d'armées

..

Retour à l'accueil de la règle

Retour au menu des figurines

Retour au menu général

© Vincent Herelle 2020