Révolution et Empire

. .

La Règle “JOMINI”– Listes d'Armées

Liste E1 : Royaume-Uni
Armée métropolitaine

.


Voici les listes d'armées pour ce ou ces pays.
.
Histoire.
L'armée britannique est d'abord constituée de régiments dits « réguliers », permanents et soldés. Certains parmi eux sont payés par le Roi et dits « royaux » tandis que les autres relèvent des comtés ou des grands personnages du Royaume. A ceux-ci s'ajoutent les différentes milices ou Yeomanry, dont certains bataillons pouvaient combattre en campagne tandis que d'autres (les « Military associations » de la « Home defence », héritières des sociétés de tir du Moyen Age) servaient de réserve pour les unités actives, et les unités de volontaires ou « fencibles », souvent payés par un noble. A ces unités nationales s'ajoutent des unités étrangères équipées par le pays, soit des ressortissants de pays en union dynastique avec le Royaume-Uni comme le Hanovre, soit des réfugiés comme des émigrés français ou les Brunswickois, soit des mercenaires, souvent allemands, comme les « Hessois » de la Guerre d'Indépendance US.

Ce sont souvent ces régiments « étrangers » qui seront envoyés hors du pays, en compagnie d'unités levées localement, comme les canadiens, les antillais ou les indiens de la Compagnie des Indes Orientales ou des unités alliées comme les Portugais et les italiens. Les unités métropolitaines seront utilisées outre-mer surtout comme garnisons et troupes de choc en réserve. En Europe, elles seront parfois utilisées sur le continent mais en petites quantités, sauf pour la campagne de 1815. Pour faire face aux forces de l'Empire français de Napoléon, le pays fit un grand effort qui lui fit atteindre son maximum de 250 000 soldats britanniques en 1813.
.

E1.1 – L'armée de la fin du 18ème

E1.2 – 1798 – 1814 - Après les réformes du Duc de York


E1.3 - L'influence de Wellington et la campagne de 1815

E1.4 – Après les guerres napoléoniennes

.

.

Retour à la liste des listes d'armées

..

Retour à l'accueil de la règle

Retour au menu des figurines

Retour au menu général

© Vincent Herelle 2020